Création d’une aide exceptionnelle au recrutement jusqu’au niveau de la licence et pour toutes les entreprises.

 

Les modalités de l’aide financière : 

L’aide financière par contrat est de : – 5 000 € pour un apprenti de moins de 18 ans – 8 000 € pour un apprenti majeur Pour les contrats signés à compter du 1er juillet 2020 et jusqu’au 28 février 2021, cette aide sera versée : – Aux entreprises de moins de 250 salariés : sans condition – Aux entreprises de plus de 250 salariés à la condition qu’elles s’engagent à atteindre le seuil de contrats d’apprentissage ou de contrats de professionnalisation dans leur effectif en 2021, selon des modalités définies par décret (faute de quoi il faudra rembourser les sommes perçues). Avec cette mesure, pour les entreprises, le coût du recrutement d’un salarié en contrat d’apprentissage représente un faible reste à charge – voire quasi-nul, pour la 1ère année de contrat.
A NOTER : Sur la 1ère année, l’aide exceptionnelle ne se cumulent pas avec l’aide unique. Sur la 2ème et la 3ème année, les entreprises ayant bénéficiées de l’aide exceptionnelle peuvent percevoir l’aide unique si elles remplissent les conditions s’y rapportant.

Prolongation à six mois du délai de signature d’un contrat d’apprentissage avec une entreprise

Pour les jeunes entrants en formation entre le 1er août et le 31 décembre 2020, un délai de 6 mois leur est accordé pour trouver une entreprise avec laquelle signer un contrat d’apprentissage. Ils peuvent ainsi rester en centre de formation des apprentis (CFA), sans contrat, pendant 6 mois (contre 3 mois avant). Durant cette période, le CFA est financé pour assurer son accueil.